acumen_noir-2024

SALA D’ATTESA L’ATTENTE ARCHITECTURALE DE STUDIOUTTE

ARTICLES SIMILAIRES

À l’image de leurs petites architectures, Guglielmo Giagnotti et Patrizio Gola se font discrets. Cette année, à l’occasion de la Design Week de Milan, le duo de Studioutte (contraction de « studio » et « hutte ») est sorti de sa petite « cabane » pour dévoiler « SALA D’ATTESA », une salle d’attente méditative où le satin rouge ocre enveloppe les personnes qui y pénètrent. Une installation qui invite à explorer leur nouvelle collection de mobilier.

« SALA D’ATTESA est un hommage à l’incomplétude [et] au processus de solidification de l’architecture, du textile à la maçonnerie. […] Cette scénographie est faite de structures d’aluminium répétées, privées de rythme ou de méthodologie », affirment les architectes d’intérieur et designers. Comme suspendue dans le temps, cette nouvelle installation invite le visiteur à faire une pause et à contempler ce qui l’entoure. « Les quelques objets qui peuplent la pièce restent ‟en attente”, ne serait-ce que momentanément », poursuivent Guglielmo et Patrizio.

Le satin ocre recouvrant les murs nous rappelle instantanément l’univers cinématographique de la série Twin Peaks réalisée par David Lynch (1990). Or, c’est une tout autre atmosphère qui a inspiré le duo : « Nous n’avons jamais regardé cette série télévisée. Notre imagination et nos références esthétiques sont souvent liées à certains films expérimentaux et controversés des années 1970 […] et, dans ce cas particulier, à l’esthétique expérimentale des clubs […]. »

Le fauteuil Biga, la table Timpano, la chaise longue Ant et la chaise Ert – dessinée spécialement pour Monde Singulier – sont le résultat d’une recherche axée sur la tranquillité. « L’exception reste la chaise Linz s’inspirant de l’univers décoratif du designer Josef Hoffmann. »
À l’image des tableaux de l’artiste Kasimir Malevitch, les formes géométriques qui composent ces petites architectures s’inspirent du suprématisme, un mouvement d’art moderne issu du cubisme. « D’une certaine manière, nous considérons que le carré est plus classique. Cela reste une forme assez naturelle pour nos pièces de mobilier. »

Sur la surface du mobilier, la laque est omniprésente. Une manière de rendre hommage au design italien des années 1940, comme le souligne le studio milanais : « Nous pensons qu’il s’agit également d’un point de fusion entre une approche vernaculaire et primitive. » La structure en chêne, quant à elle, a été choisie pour sa durabilité et sa solidité.

À l’avenir, Guglielmo et Patrizio souhaitent continuer sur leur lancée et mettre notamment à profit leur créativité en architecture d’intérieur et en design pour le milieu de l’hôtellerie.

STUDIOUTTE.COM

S'inscrire
à la newsletter
acumen

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
abonnement
mentions légales

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED