acumen_noir-2024

NORA HAMZAWI ACTRICE AU PREMIER PLAN

ARTICLES SIMILAIRES

Avec Hors du temps, sa troisième collaboration avec Olivier Assayas, Nora Hamzawi – d’abord surtout connue comme humoriste – poursuit son chemin d’actrice dans le cinéma d’auteur français avec exigence et délicatesse.


On connaissait Nora Hamzawi humoriste, avec ses spectacles et ses chroniques à la radio. Formée au Cours Florent, elle confesse souvent avoir toujours voulu, d’abord, être comédienne. Elle débute pourtant par le one woman show, dès 2009, tout en rejoignant l’équipe de writers pour la série à succès Scènes de ménages diffusée sur M6. Révélée par la télévision en 2012, Nora Hamzawi débute la même année au cinéma, avec un tout petit rôle dans le film à sketchs Réussir sa vie du fantasque Benoît Forgeard. S’enchaîneront ensuite des rôles souvent très secondaires, tandis que sa carrière dans le stand-up et les médias prend un essor fulgurant.

© CHRISTMAS IN JULY – LES FILMS DU KIOSQUE

C’est en 2018 que la comédienne, née de parents d’origine syrienne, se voit offrir un rôle de composition de premier plan. Elle joue Valérie, assistante parlementaire et compagne d’écrivain dans Doubles Vies d’Olivier Assayas. Contrairement à nombre d’humoristes qui s’enferment au cinéma dans des personnages comiques, il s’agit là d’un rôle plutôt sérieux – sans être grave pour autant –, dans un ton plus proche de certains films de Woody Allen que de la traditionnelle comédie française. C’est sa directrice de casting qui a proposé Nora Hamzawi à Olivier Assayas. « Elle m’a fait une liste d’actrices qui lui semblaient pertinentes. Or, il y avait un nom qui m’était inconnu », racontait à l’époque le réalisateur. « Je lui ai demandé : “C’est qui Nora Hamzawi ?” Elle m’a répondu : “Elle fait de la télé, de la radio, c’est une comique, elle est super.” Elle me montre une photo, on regarde un truc sur YouTube. Aussitôt je me dis : c’est elle, c’est le personnage ! J’ai eu une sorte de flash, de coup de foudre cinématographique. » Le monde d’où semble venir Nora Hamzawi est a priori aux antipodes du cinéma d’Olivier Assayas.

Le Syndrôme des amours passées © Hélicotronc & Tripode Productions

Fidèle au cinéma d’Olivier Assayas (elle jouait aussi dans sa série Irma Vep, où l’on croisait également une autre actrice habituée de son cinéma, Kristen Stewart), on la retrouve à l’affiche de son nouveau film, Hors du temps. Cette fois-ci, la working girl est contrainte de se reposer. Et pour cause : le film largement autobiographique d’Olivier Assayas se passe intégralement durant le premier confinement, dans la maison de famille que possède le cinéaste avec son frère, dans la vallée de Chevreuse. Nora Hamzawi y joue Carole, la nouvelle compagne d’Étienne (Micha Lescot), le frère de Paul (Vincent Macaigne). Paul, c’est Olivier Assayas, et Étienne, son frère, le journaliste musical Michka Assayas. Ou du moins, une variation autour des personnes réelles. Dans cet étrange quatuor (Paul est là avec sa petite amie) condamné à ne rien faire, Carole est la voix de la raison face à Paul, paniqué par le virus, et Étienne, relativement nihiliste. Elle maintient l’équilibre, et c’est lorsqu’elle part que les choses commencent doucement à dérailler.

Hors Du Temps © Carole Bethuel
© Carole Bethuel

Pourtant, l’actrice trouve aisément sa place dans ce cinéma d’auteur, davantage peut-être que dans des films plus grand public. Après Assayas, elle enchaîne les rôles dans des comédies d’auteur, pour Laetitia Masson, Pascal Bonitzer ou pour son frère Amro Hamzawi. Décidément habituée aux personnages évoluant dans le milieu politique, elle est notamment Mélinda dans Alice et le Maire de Nicolas Pariser (2019), une conseillère du maire de Lyon (interprété par Fabrice Luchini). Son humour pince-sans-rire est un atout pour se frayer un chemin dans ce cinéma exigeant et référencé. Le personnage qu’elle incarne dans ces films ressemble souvent à celui qu’elle joue sur scène : une jeune femme moderne, urbaine, parfois un peu débordée et au job complexe et prenant.

La force tranquille : un rôle à son image, pour celle qui n’a pas peur de prendre des risques pour sa carrière ou de faire entendre sa voix lorsqu’il le faut. Comme pour demander l’annulation de la sortie du récent CE2 de Jacques Doillon, où elle tient pourtant le rôle principal, lorsqu’elle apprend que le réalisateur est accusé de viol et d’agressions sexuelles. Pas étonnant donc de la voir interpréter ici tout en douceur et finesse un personnage plus complexe qu’il n’en a l’air, qui réussit à trouver sa place au sein d’une fratrie et dans un couple où elle était longtemps cachée, comme compagne illégitime. Elle ne pourrait être qu’une pièce rapportée dans cette maison familiale qui regorge de souvenirs qui ne sont pas les siens. Mais elle réussit à s’imposer naturellement, sans force ni fracas. Comme une jolie métaphore du parcours de Nora Hamzawi dans le cinéma.

HORS DU TEMPS D’OLIVIER ASSAYAS
SORTIE EN SALLES LE 19 JUIN 2024

S'inscrire
à la newsletter
acumen

Voir plus d'articles

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
abonnement
mentions légales

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED