acumen_noir-2024

VOYAGE CINÉPHILE À NAPLES (ET ENVIRONS)

ARTICLES SIMILAIRES

Après New York, Tokyo ou Montmartre à Paris, la riche collection « Ciné voyage » chez Espaces & Signes, qui fait découvrir au lecteur une ville à travers le cinéma, nous emmène cette fois dans les rues de Naples, à l’ombre du Vésuve. Avec Naples mise en scènes, départ pour un voyage cinématographique en moins de 100 pages et plus de 100 films dans la cité méditerranéenne.

© Paramount

Difficile d’évoquer Naples et le cinéma sans parler de Sophia Loren. Carte à l’appui, le guide Naples mise en scènes nous invite à marcher dans les pas de celle qui se définissait comme Napolitaine avant d’être Italienne. On ira ainsi déguster une pizza chez Da Sofia, rue Porteria San Raffaele, comme dans L’Or de Naples de Vittorio de Sica (1954), on ira voir une chanteuse dans un petit cabaret de Capri, au large de la baie, comme dans C’est arrivé à Naples de Melville Shavelson (1960), et on finira par déambuler mélancoliquement sur le front de mer de Posillipo, comme dans l’un des derniers films de la comédienne légendaire, le court métrage La Voix humaine d’Edoardo Ponti (2014).

Pour les amateurs de road-trip, Olivier Goujon, l’auteur de ce guide, invite également à suivre l’itinéraire pris par Ingrid Bergman et George Sanders dans Voyage en Italie de Roberto Rossellini (1954). Au programme : visite du musée archéologique et instant philosophique devant les muscles de marbre de l’Hercule Farnèse ; impressions volcaniques au bord de la Solfatare et romantisme macabre à Pompéi. Et bien sûr, repos à l’hôtel Excelsior dans le coeur historique de la ville ou à la villa Olivella, avec sa vue imprenable sur l’inquiétant Vésuve. Ville de gastronomie, d’histoire et de culture, Naples évoque aussi l’image de la mafia, la fameuse Camorra qui a fait au cinéma arpenter plus d’une fois la cité, comme le rappelle Olivier Goujon.

Il y a évidemment Gomorra de Matteo Garrone (2008), qui nous amène à découvrir une ville loin des clichés touristiques : ici, de jeunes gens tirent à la mitraillette au bord du fleuve Volturno, là un immense bloc HLM de banlieue est protégé tel un château fort. Pourtant, autrefois, la mafia était plus proche des centres-villes, comme le montre Goujon à partir de nombreux polars italiens des années 1970. Ainsi, son ouvrage n’est pas seulement un guide de voyage cinéphile, mais aussi une approche sociologique et politique de la ville.

NAPLES MISE EN SCÈNES D’OLIVIER GOUJON
ÉDITIONS ESPACES & SIGNES, PARU LE 17 MAI 2024
14,50 €
ESPACESETSIGNES.COM

S'inscrire
à la newsletter
acumen

Voir plus d'articles

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
abonnement
mentions légales

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED