acumen_noir-2024

EDGAR MARTINS LE SECRET COMME CADRE D’OBSERVATION

ARTICLES SIMILAIRES

Le photographe anglais d’origine portugaise est connu pour son travail sur les conflits, les guerres et les témoignages. Sa production résulte
d’une investigation approfondie. En 2023, Edgar Martins a ainsi remporté le prix Sony World Photography Award pour sa série Our War. Avec I’m Still Here, il nous emmène ailleurs.

Cette série s’inspire du vol de la Joconde au musée du Louvre en 1911, qui avait provoqué un afflux de visiteurs, avides de découvrir l’espace vide. Elle puise dans l’ouvrage Stealing The Mona Lisa du psychanalyste Darian Leader, se réappropriant le point de vue sur les secrets dissimulés comme cadre d’observation. L’oeuvre du photographe est le résultat de recherches sur près de dix ans auprès de prisons, d’instituts de médecine légale et d’organisations de défense des droits de l’homme, basés dans des zones de conflit.

Dans son approche, Edgar Martins se réapproprie des images de films dramatiques classiques connus ou des photos d’archives sur des événements historiques, lui permettant de perturber les récits. Pardessus, des formes géométriques aux allures de post-it viennent cacher les révélations. Son travail photographique pique dès lors la curiosité du spectateur en remettant en question son regard, sa perception et sa compréhension de ce qu’il identifie. « Ces oeuvres incluent une technique spéciale que j’ai développée à l’intérieur des cadres pour que les formes sur les photos semblent « flotter » », explique-t-il, précisant : « Si elles cachent en partie les images, elles permettent au spectateur de pouvoir regarder autour. »

EDGARMARTINS.COM

S'inscrire
à la newsletter
acumen

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
abonnement
mentions légales

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED