acumen_noir-2024

ANDRÉS GALLARDO ALBAJAR L’ARCHITECTURE SOUS TOUTES SES FORMES

ARTICLES SIMILAIRES

Le photographe espagnol installé en Estonie offre un regard protéiforme sur l’architecture et la géométrie urbaine dans un jeu infini de lignes et de courbes, de nuances et de couleurs.

© Andrés Gallardo Albajar- UNKNOWN


Ce beau voyage photographique, Andrés Gallardo Albajar l’a démarré il y a une dizaine d’années. Fils d’architectes, passé par des études de publicité et de graphisme, il a grandi entouré de livres d’architecture, visitant souvent des chantiers de construction. Il ne manquait à sa forte culture visuelle qu’un moyen de l’exprimer. Tout s’est réellement déclenché lorsqu’il a reçu en cadeau un appareil photo de sa mère et de son
frère. Depuis lors, cet autodidacte de 43 ans développe son propre langage créatif en explorant la photographie d’architecture et ses abstractions géométriques.

Son portfolio se veut à la fois une étude approfondie sur l’architecture contemporaine et une interprétation artistique et personnelle au plus près des éléments. Son travail prolifique a très vite nourri les pages intérieures des magazines (Architectural Digest, National Geographic, The Guardian…) et remporté de nombreux prix (Sony World Photography Awards, IPA International Photography Awards…).

À TRAVERS LE MONDE

Séoul, Paris, Berlin, Copenhague, Pékin, Hambourg, Bruxelles, Taipei, Helsinki, Stockholm, Alicante, Milan, Prague… Andrés Gallardo Albajar traverse la planète en voyageur assidu, photographiant les constructions les plus spectaculaires. À l’exemple de la Muralla Roja, de Walden 7 ou du Guggenheim Bilbao en Espagne, du Grand théâtre de Harbin en Chine, du Blue Planet (Den Blå Planet) au Danemark … Parmi ses préférés ?
La Frøsilo, ou Gemini Residence, au Danemark (conçue par MVRDV), le Dongdaemun Design Plaza en Corée du Sud (Zaha Hadid) et le centre Arvo Pärt en Estonie (Nieto Sobejano)…

Au fil de son itinérance, il aime refléter la vie urbaine, s’amusant à décomposer l’architecture, l’urbanisme et les espaces sous tous les angles. Et ce, toujours dans le respect des approches des styles et des courants. En 2020, ses séries géométriques ont été rassemblées dans un ouvrage, paru aux éditions Hoxton Mini Press. À grande échelle ou en plan serré, Andrés Gallardo Albajar offre ainsi des compositions où s’invitent des jeux de contrastes en noir et blanc, des variations de couleurs, une vision cinétique et abstraite, une alchimie entre horizon et matière…

ANDRESGALLARDO.PHOTOGRAPHY

S'inscrire
à la newsletter
acumen

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
FACEBOOK
INSTAGRAM
PODCASTS
abonnement
mentions légales

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED

© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED