acumen_noir-2024

Photographe : Niklas Haze

ARTICLES SIMILAIRES

EXPLORATEUR CRÉATIF  

Le jeune photographe de mode allemand, basé à Berlin et à Londres, nous transporte dans des sphères surprenantes et inattendues, pleines de sens et de profondeur. 

Niklas Haze investit différents univers et confronte les influences et les atmosphères, mêlant portrait et mode, photographie documentaire et paysage, surréalisme et science-fiction, rétro et moderne. Ce diplômé en photographie de Lette-Verein à Berlin est un voyageur curieux et ouvert sur le monde. Il a passé deux mois en Inde, vivant dans un ashram à Rishikesh, un mois en Amazonie, au cœur de la tribu Kayapo, et six mois à New York, étudiant le métier de réalisateur à la New York Film Academy. Durant cette même période, il s’est exercé à la photographie de rue dans la ville qui ne dort jamais, mais aussi à Los Angeles, capturant et filmant des moments, des environnements, la vie urbaine. De tous ces périples, il garde cet amour pour « la beauté des différentes cultures et des anciens modes de vie ». Une vision qu’il injecte dans son parcours de photographe de mode et de portrait.

Processus imaginatif

La jeune carrière de ce virtuose a démarré en assistant de grands noms tels que Peter Lindbergh, Greg Williams, Martin Schoeller, Julia Fullerton-Batten. S’il a développé en parallèle son portfolio en travaillant principalement dans le domaine du numérique, le monde de la mode lui est apparu d’emblée comme une évidence. Une trajectoire multiple et indépendante qui l’a très vite amené à collaborer avec des magazines, comme Wallpaper, V, Perfect, Tush, Zoo, Numero Berlin, Wonderland

« Mon affinité pour l’industrie de la mode est ancrée dans sa capacité à offrir une évasion transformatrice de la routine de notre vie quotidienne », explique-t-il. « C’est un domaine où l’on peut innover, explorer de nouveaux mondes et s’engager dans un processus imaginatif semblable à celui d’un explorateur créatif. La mode permet aux rêves de s’épanouir. Je m’efforce d’insuffler un élément de plaisir et de mettre en valeur la richesse de la diversité. »

©Niklas Haze
Mélange de styles

Son travail met en effet en lumière cette complexité de la beauté, tout en respectant sa force esthétique. Sa série pour Wallpaper China en est un exemple, nous plongeant dans l’avenir des cyborgs. « Avec le directeur artistique, nous avons imaginé un monde où les machines feraient partie intégrante de l’être humain ; des membres robotiques aux liens cérébraux en passant par le clonage humain. De ce brainstorming est né un être hybride, mi-machine, mi-humain. Le plan visant à placer le modèle dans un espace semblable à celui d’une galerie/musée était de renvoyer ce message aux spectateurs : “Wow, qu’est-ce que c’est ?”, sensation qu’ils ont éprouvée la première fois. » 

Ailleurs, l’image du mannequin Mani, issue d’un projet personnel, nous interpelle de la même manière dans ce mélange de stéréotypes, de vibrations politiques et de contrastes conçu en collaboration avec le stylisteJuan Jose Mouko Nsue. « C’est une danse visuelle des deux forces que nous avons tous en nous : les énergies masculines et féminines. Le fusil avec la fleur nous rappelle que nous ne devrions pas combattre ces dualités mais les accepter. » 

Niklas Haze nous invite ainsi dans ses univers qui jouent avec la perception du monde de l’observateur, tout en approfondissant ses perspectives à travers de nouveaux engagements professionnels à Paris et à Milan. 

niklashaze.com

Nathalie Dassa

S'inscrire
à la newsletter
acumen

footer-acumen-GJ2
FACEBOOK
INSTAGRAM
SOUNDCLOUD
SPOTIFY
abonnement
mentions légales
politique de confidentialité
Politique de cookies
archives
FACEBOOK
INSTAGRAM
SOUNDCLOUD
SPOTIFY
abonnement
mentions légales
politique de confidentialité
Politique de cookies
archives
© GALERIE JOSEPH 2024 – ALL RIGHTS RESERVED